Correction des carrés de remontoir sur un mouvement de Paris

  • 2

Correction des carrés de remontoir sur un mouvement de Paris

Tags : 

 

1. L’usure au carré de remontoir

L’arbre de barillet est un axe muni à une extrémité d’une bonde, sur laquelle s’enroule un ressort, le tout étant enfermé dans un barillet. A l’autre extrémité – partie visible – de cet arbre il y a le carré de remontoir. Il sert à armer (remonter) le ressort à l’aide d’une clef. Lorsque celle-ci est trop grande, elle ripe sur le carré et l’arrondi, repoussant le métal des arrêtes sur chaque face suivante et créant un bourrelet.

Sans intervention, ce phénomène aurait rendu impossible l’armage du ressort, ou bien l’arbre se serait vrillé sur lui même. Corriger un tel défaut eut demandé de refaire une partie de l’axe.

Dans le cas présent, le bourrelet de métal était tellement prononcé qu’il devenait impossible de sortir le rochet (roue crantée à la base de l’arbre, sur la gauche de la photo) et donc de démonter le mouvement pour l’entretenir.

2. Correction du défaut

Faire des plats à la lime eut été le travail le plus simple mais aurait fortement diminué la section du carré, aggravant encore la situation. C’est pourquoi, dans le but de conserver le maximum de matière sur le carré, je l’ai tout d’abord reforgé en place sur le mouvement afin de dégager le rochet et l’extraire du mouvement.

J’ai ensuite achevé le travail de forge sur un marbre afin d’en contrôler la rectitude. En dernier lieu, les faces ainsi que les extrémités des arbres (visibles par l’utilisateur depuis le cadran) sont polies. Ces étapes présentent trois intérêts: le métal est durci – le rendant plus solide, les qualités fonctionnelles sont améliorées – la clef glisse et le risque d’oxydation est amoindri, l’esthétique est soignée – finition acier poli.

3. Résultat après intervention

Au final l’intervention est invisible. Seules subsistent quelques traces d’usure sans gravité sur les arrêtes des carrés. Ces derniers ont retrouvé un aspect proche de celui d’origine. Ils ont une section très convenable et pourront être utilisés encore de très nombreuses années, probablement jusqu’à la fin de vie du mouvement!!

 


2 commentaires

Jean-Claude

24 02 2017 à 12:19

Très intéressant! L’usure du carré peut aussi se produire lorsque la clef n’est pas enfoncée a fond, par exemple lorsqu’elle est bouchée.

Stéphane

09 03 2017 à 13:51

Ce travail de restauration est impressionnant et montre bien la mise en œuvre de tous ces talents d’artisan nécessaires pour y parvenir.

Poster un commentaire

Catégories

Retrouvons nous…